Loge la Vertu de Clairvaux – 1786

En 1786, au sein même de l’Abbaye de Clairvaux, située dans l’Aube fut constituée une Loge de 13 Frères cisterciens, sous les auspices du Grand Orient de France. Qu’un groupe d’ecclésiastiques puisse monter une Loge Maçonnique pourrait au premier regard sembler étrange quand on connait l’animosité qui exista entre Catholicisme et franc-maçonnerie. Mais ce serait oublier un peu vite l’Histoire…

Cette situation n’est en effet pas exceptionnelle en cette fin de XVIIIe siècle, où les bulles papales n’ont pas encore vidé des loges les serviteurs de Dieu. Elle révèle non pas une fracture doctrinale ou idéologique comme il est souvent affirmé aujourd’hui, mais bien au contraire une véritable convergence d’idées. Peu avant la Révolution, la plupart des Loges françaises pratiquaient une seule franc-maçonnerie orientée vers l’amélioration de l’homme par le travail et dont le socle repose sur les trois vertus théologales que sont la Foi, l’Espérance et la Charité. Seule la franc-maçonnerie de type anglo-saxonne continue aujourd’hui d’arborer ce ternaire comme un pilier fondamental de la méthodologie maçonnique.

Lire la suite de l’article https://www.fm-mag.fr/article/682/des-moines-francs-ma%C3%A7ons

5 Replies to “Des moines francs-maçons”

Laisser un commentaire