Jean Sibelius (Johan Julius Christian Sibelius) né le 8 décembre 1865 à Tavastehus, dans le grand-duché de Finlande et mort le 20 septembre 1957 à Järvenpää, près d’Helsinki, est un compositeur finlandais de musique classique. Il est, avec Johan Ludvig Runeberg, l’un des Finlandais qui symbolisent le mieux la naissance de l’identité nationale finlandaise.

Jean Sibelius est surtout connu comme le compositeur de Finlandia, d’un concerto pour violon, de sept symphonies et de Tapiola. Ses Musiques rituelles de l’op. 113, composées en 1926-27, mais complétées et révisées en 1947, sont longtemps restées presque inconnues hors de Finlande : de ces œuvres, qui figurent à son catalogue  sous le titre de musiques religieuses, et qu’il a offertes en 1948 à sa Loge Suomi n° 1, il avait en effet interdit tant l’exécution publique que toute communication aux profanes (l’une d’entre elles est cependant rapidement tombée dans le domaine public). Pendant longtemps, il a fallu montrer patte blanche pour pouvoir en acquérir une partition ou un enregistrement.

C’est dans la Loge Suomi n° 1 qu’il avait été initié le 18 août 1922, le jour même où elle était installée par des maçons américains, et où la Franc-maçonnerie reprenait vie, après 100 ans d’interdiction, dans la Finlande nouvellement indépendante (il avait lui-même lutté pour cette indépendance, mais avait refusé le poste de président de la République qui lui avait été proposé quand elle fut acquise en 1917); la cérémonie dura 9 heures.

Chaque fois qu’il était présent en Loge, Sibelius y tenait l’harmonium. Il compose en 1946 deux pièces de musique rituelle maçonniqueVeljesvirsi et Ylistyshymni pour chant et harmonium, qui sont ses toutes dernières compositions originales.

Laisser un commentaire