Grande figure de notre identité nationale tracée au cœur de ce que la France traverse, de l’Ancien Régime à la Monarchie de juillet, La Fayette (1757–1834), hier « Héros des Deux mondes », est aujourd’hui d’autant plus décrié qu’il est mal connu. Personnage complexe, contradictoire, il relève pourtant d’un comportement éclairé et constant, parfois visionnaire, digne d’intérêt dans la mesure où il participe au grand mouvement qui invente et affirme, en un demi-siècle, le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes et de la citoyenneté. Il reste immensément populaire aux États-Unis et l’on se souvient que les GI’s débarquèrent en France en 1917 au cri de « Lafayette, nous voilà ! ». Toutefois, au-delà de la geste politique, qu’il a lui-même entretenue, on ignore trop son opposition résolue à l’esclavage et son attitude courageuse face au despotisme. Enfin, franc-maçon d’un siècle à l’autre, il en est un personnage essentiel, sincère, emblématique, qui aura grandement contribué au prestige de l’Ordre, mais également habile à servir sa propre image. Il est aussi, en ce sens, un « moderne ».

Lire la suite de l’article https://www.fm-mag.fr/article/798/la-fayette-le-voil%C3%A0-le-h%C3%A9ros-des-deux-mondes

Laisser un commentaire