Au XVIIIe siècle, Soufflot* conçoit une église sur la Montagne Sainte-Geneviève qui, transformée par Quatremère de Quincy*, devient en 1791 un monument laïque, le « Panthéon des grands hommes ». Le 1er juillet 2018, Simone Veil est la cinquième femme à rejoindre les 74 personnalités panthéonisées : des politiques, des scientifiques, des écrivains, des résistant(e) s… des figures qui ont construit la France ou qui incarnent des valeurs humanistes. Mais qu’en est-il de la représentativité du monde ouvrier ? Deux exemples nous interpellent…

Le premier est celui de Martin Nadaud*(1815-1898). Issu d’une famille de paysans-maçons illettrés de la Creuse, il part à 15 ans, avec son père pour Paris afin de trouver du travail comme maçons et prend des cours du soir pour apprendre à lire. En effet, toute sa vie, il s’attachera à échapper au déterminisme de sa condition. Autodidacte, « il se révèle un homme des Lumières, universaliste et toujours moderne », comme l’écrit Joël Denis, dans son article de la revue Humanisme (Editions Conform, 2018, n°320). Ses discours et son ouvrage publié en 1895, Les Mémoires de Léonard ancien garçon maçon par Martin Nadaud ancien questeur de la Chambre des Députés montrent combien il maîtrise la langue française. Il est élu à l’Assemblée législative le 13 mai 1849 et en 1870 devient député de …

lire la suite de l’article écrit par Dominique Morillon sur www.fm-mag.fr

Laisser un commentaire