Sous l’appellation « peinture maçonnique », deux notions prévalent : la représentation d’un Maçon dans tous ses décors ou celle, symbolique, d’un thème spécifique à la franc-maçonnerie. Mais qui sont ces peintres et suffit-il d’une équerre ou d’un compas pour qu’une toile soit qualifiée de « maçonnique »?

La peinture est un cas à part dans les arts : il y a peu de perméabilité entre l’œuvre d’un artiste et son parcours initiatique. Depuis le XVIIIe siècle, la plupart des peintres célèbres qui ont été francs-maçons n’ont pas laissé deviner leur appartenance à travers leurs tableaux : Jean-Baptiste Greuze, Hubert Robert, Jean-Antoine Houdon, les Vernet, etc. Les œuvres considérées ostensiblement comme maçonniques, répondent le plus souvent à des commandes de loges pour honorer un de leurs membres ou commémorer un évènement et ne sont pas toujours revendiquées.  Et ce… jusqu’à nos jours !

Lire la suite de l’article https://www.fm-mag.fr/article/533/peinture-ma%C3%A7onnique-ou-peintres%E2%80%A6francs-ma%C3%A7ons

Laisser un commentaire